Concert David Linx / André Ceccarelli – All That Jazz 2015

Concert David Linx / André Ceccarelli - All That Jazz Rodez

Cap Cinéma Rodez (12) – 19 février 2015

 

LIVE REPORT SUR ZICAZIC / http://www.zicazic.com/zicazine/index.php?option=content&task=view&id=12276

 

Toutes les images sont protégées par les lois internationales sur le copyright et ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans l’autorisation écrite de son auteur.

LIVE REPORT SUR ZICAZIC / Concert “ hommage à Nougaro “ David Linx / André Ceccarelli

19 février 2015 – All That Jazz – Cap Cinéma Rodez (12)

Remerciements : Didier Bergen

Je me souviens à la fin des années 90 avoir croisé Claude Nougaro au détour d’une rue toulousaine, je me souviens de ce regard échangé qui ne dura qu’un quart de seconde et de toute l’émotion qui m’a envahit à cet instant précis car oui c’était bien Monsieur Claude Nougaro ! Plus de 15 ans ont passé et c’est avec la même émotion que j’assiste ce soir au concert «  Hommage à Nougaro » que le quartet David Linx  (chant),  André Ceccarelli (batterie),Diego Imbert (contrebasse) et Pierre-Alain Goualch (piano) nous propose pour cette nouvelle édition « All That Jazz ».

Le concert s’ouvre sur un arrangement du fameux morceaux « Amstrong », le temps de nous plonger dans l’univers de l’artiste. David Linx apparait alors, il impose sa présence et sa voix sur ce répertoire si familier. nous avons tous un jour appris ou fredonner les paroles d’une chanson de Claude, ce soir nous étions alors un peu comme chez nous !

«  ANOUsGaro » est un nouveau projet qui ne se veut pas nostalgique mais plutôt un joyeux hommage au poète disparu il y a 10 ans. C’est un son nouveau, plus urbain, un jazz d’aujourd’hui que le quartet met en avant. Chacun d’eux apportera d’ailleurs sa pierre à l’édifice, par exemple, c’est sur le magnifique morceau «  Une femme marche vers toi » que le contrebassiste Diego Imbert nous offrira une part de sa sensibilité … mission accomplie !

André Ceccarelli, qu’on ne présente plus tant son talent est égal à son charisme, a lui aussi mis sa graine de virtuose pour faire fleurir cette merveilleuse chanson «  Il était une fois des yeux ». Chacun à son tour et durant tout le concert ils n’auront de cesse à faire revivre le répertoire de Nougaro teinté d’une certaine fraicheur.

Une soirée de souvenirs mais aussi de découvertes avec des inédits que l’épouse de Claude Nougaro confiera à ces quatre musiciens. Les arrangements du pianiste Pierre Alain Goualch feront mouche et l’interprétation juste et émouvante de David Linx, l’un des plus grands chanteur de jazz européen finira de convaincre le public venus nombreux assisté au spectacle.

La fin de la soirée s’annonce, c’est au tour de Marlon Moore de monter sur scène pour accompagner le quartet sur une touche de jazz très new yorkais, rythmé à souhait !

A noter la générosité de David avec le public, toujours dans l’échange, son interprétation des « Mots » (entre autre) fut remarquable.

Et c’est sur mon coup de cœur de la soirée, «  Mademoiselle Maman »  que nous nous quitterons le cœur léger, un joli clin d’œil pour toutes les femmes usuellement fêtées chaque 8 mars mais qui, vous en conviendrez pourraient l’être aussi les 364 autres jours  … alors merci monsieur Nougaro !

Sylvie Bosc, février 2015