Concert Indochine – Black City Tour – Zénith de Toulouse

Concert Indochine – Black City Tour

1ère partie Klink Clock - Zénith de Toulouse – mars 2014

 

LIVE REPORT SUR ZICAZIC … CLIC ICI http://www.zicazic.com/zicazine/index.php?option=content&task=view&id=11515


Toutes les images sont protégées par les lois internationales sur le copyright et ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans l’autorisation écrite de l’auteur

Concert Indochine – Black City Tour 3

1ere partie Klinck clock

 

25 mars 2014 – salle de concert le Zénith de Toulouse

 

http://www.indo.fr/accueil/

http://www.noomiz.com/klinkclock

 

Retrouvez toutes les photos de Sylvie Bosc sur son site

http://sylbmonoeil.com/portfolio/culture-et-spectacle

 

Remerciements à Jean Luc !

 

Ce sera au groupe Klink Clock d’ouvrir le bal et chauffer la salle du Zénith toulousain gonflée à bloc en ce vendredi 25 mars 2014..

 Klink Clock c’est une fille et un garçon, Jennie sur une batterie trois pièces qui ne compte plus le nombre de coups de baguette et Aurélien à la guitare électrique défiant toutes les lois de l’apesanteur dans l’univers capillaire !!

Vous l’aurez compris Klink Clock c’est du rock et encore du rock à la fois sensuel et explosif leur album « We Don’t Have the Time to Do Love All the Time » vous en apportera toutes les preuves !

 

20h30 Black City Tour 3 peut enfin démarrer ….

Il aura donc fallu attendre de longues minutes avant que le rideau ne s’ouvre et nous offre un spectacle à couper le souffle, c’est sur le morceau « Trashmen » qu’apparaitront d’énormes écrans circulaires se jetant dans le public où seront projetées des images urbaines signe que la soirée se jouera d’ effets visuel tout aussi  spectaculaires que surprenants.

 

Le groupe Indochine et ses 30 ans de carrière n’a rien perdu de son talent ni de son énergie, bien au contraire ! c’est un Nicola Sirkis dynamique et plein de générosité que le  public découvrira dans cette salle du Zénith assiégés par des fans en furie !

 

Le groupe est à présent réunit sur scène pour 1h30 de show prêts à dégainer et à enchainer leurs nombreux tubes sous une pluie de confettis multicolores.  « Memoria », « Wuppertal », « Collège boy » mais aussi les indémodables « Trois nuits par semaine », « L‘Aventurier » ou encore « Marilyn » ont rythmé la soirée et ont prouvé une fois encore que Nicolas Sikis et ses 5 musiciens pouvait offrir à ses 6000 fans venus de toutes la région Sud un spectacle hors du commun !

 

Sylvie Bosc, avril 2014