Concert Scarecrow – Le Metronum – Toulouse

Concert ScarecrowLe Metronum - Toulouse


 13 novembre 2014

 

LIVE REPORT SCARECROW  SUR ZICAZIC / http://www.zicazic.com/zicazine/index.php?option=content&task=view&id=12009


Toutes les images sont protégées par les lois internationales sur le copyright et ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans l’autorisation écrite de son auteur.

 

LIVE REPORT ZICAZIC / Concert Scarecrow – Billy Hornett 1ere partie

13 novembre 2014 – Le Metronum – Toulouse (31)

En quatre : Airbus, Violette, Rugby, Blues Hip Hop … la solution : Toulouse !

Il faudra dorénavant compter sur le groupe Scarecrow pour redéfinir la Ville Rose. Ils étaient donc de retour chez eux et l’on fait entendre, les murs de la salle du Metronum résonnent encore de ce hip hop /blues si caractéristique.

C’est le groupe Billy Hornett qui eut le grand privilège de démarrer cette soirée très rythmée.

Billy Hornett c’est Tchak (contrebasse), Polo (chant, guitare)  et Dadé (batterie) un trio de musiciens plein d’énergie et d’humour. Vous doutiez de l’ambiance qu’il y aurait ce soir là ?  c’est mal les connaitre, leur rock’n roll mêlé de blues aurait de quoi faire swinguer une lampe à néon ! Leur dernier EP «  share your moustache » reste le meilleur moyen de le vérifier …alors  tous à vos manges disques !!!

21h30 Le cœur du blues bat à tout rompre, Slim Paul, Antibiotik Daw, Pap’s Luciani et Jamo sont sur scène prêts à en découdre avec un public survolté.

Dès les premières notes de «  The Well » (leur dernier EP) et au son de la voix granuleuse de Slim Paul l’épiderme réagit, la musique nous pénètre celle du blues noir américain, celle du fin fond des Etats-Unis. Puis vient le flow d’Antiobitik Daw, un rythme soutenu presque enivrant, des paroles chocs puis c’est la réunion de deux styles autour duquel viendront se greffer le talentueux batteur Pap’s Luciani et le bassiste Jamo dont le dynamisme fera de lui le maître de cérémonie.

Ils enchaineront leur répertoire avec beaucoup d’énergie et de talent n’ oubliant pas pour autant de remercier les techniciens et tout le petit monde qui gravite autour d’eux et qui les aider à « grandir » depuis plusieurs années !

C’est au son « Aint  got no choice » que la soirée se termine reprise bien évidemment en chœur par les fans de la première heure et ceux qui le sont devenus.

Sylvie Bosc, novembre 2014