Concert Soviet Suprem – Le Metronum – Toulouse

Concert Soviet Suprem - Le Metronum – Toulouse

1ère partie L’Envoûtante – Décembre 2014

 

 LIVE REPORT SUR ZICAZIC / http://www.zicazic.com/zicazine/index.php?option=content&task=view&id=12131

Toutes les images sont protégées par les lois internationales sur le copyright et ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans l’autorisation écrite de son auteur.

 

LIVE REPORT ZICAZIC Concert Soviet Suprem – 1ere partie L’Envoûtante.

17 décembre 2014 – Salle de concert Le Metronum (Toulouse)

Festival «  Fuck les Mayas … on est encore là ! »

Remerciements : Charlotte Picas et Emeline Michaud

A toi qui n’aime pas danser sur Kalinka, qui ne porte pas de chapka ou qui ne bois pas de vodka (à consommer avec modération !) ce sera tout droit au Goulag !! Surtout si tu es allé, comme moi voir le concert de Soviet Suprem le 17 décembre dernier au Metronum de Toulouse.

Comment définir un tel concert ? … déjanté, coloré, costumé, enchantée (çà c’était mon état), décalé et très, très rythmé. C’est donc lors de la 3ème édition du festival «  Fuck les Mayas …on est encore là ! » que le groupe Soviet Suprem a fait son show.

Et c’est au groupe de rap l’Envoûtante d’ouvrir le bal …

Composé du batteur-synthé Bruno Viougeas et du slameur Sébastien Tillous ils débutent ensemble l’expérience de la scène avec «  Béarn to Be Wild » puis en 2014 c’est sous le nom de l’Envoûtante que le public redécouvre ce duo, mélange de sonorités électro et déferlante de mots. Tout le long du set Sébastien balance un flow déroutant et percutant accompagné de son musicien de talent..

21h30 «  Sex, accordéon et vodka » ….le cri de guerre est lancé, la soirée peut donc commencer !!

Certains diront qu’il s’agit d’un «  rap chelou » d’autres décriront le concert comme un joyeux bazar pour pas dire bordel, un concert où  l’on danse, où l’on chante et où on parle en français de tous les clichés de l’ère soviétique ;  le tout rythmé d’une musique festive aux couleurs des Balkans avec des influences punk, hip hop, dance et  sur des tempos de musiques tziganes. Oui je sais çà fait beaucoup sur une même soirée mais croyez-moi on a tous un potentiel «  Soviet Suprem » qui sommeille en nous !

Soviet Suprem nous entraine tout au long de la soirée vers des contrées où il est impossible d’écouter leur musique sans sentir tout son corps partir dans une frénésie générale signe qu’il y a bien un lien entre la musique et le cerveau ! Même le président de la république française, monsieur François Hollande n’a pu résister à l’appel de la scène et pousser la chansonnette aux côtés de nos acolytes.

Ce groupe décalé et libertaire composé d’R-Wan (Sylvester Staline), de Toma Feterman ( John Lénine ) et DJ Croute Chef  nous propose « un rap soviétique créatif et sans limite » invitant même le public à monter sur scène et partager «  en amoureux » un verre d’alcool du pays ou bien à former une marée humaine afin que Sylvester Staline fasse ses ablutions du soir.

Si vous hésitez encore à apprendre le folklore russe, à coiffer votre tête d’une chapka pour l’hiver 2015 ou bien à préférer le Perrier à  la Vodka courez vite chez votre disquaire le plus proche afin qu’il vous prescrive le dernier album de Soviet Suprem «  L’Internationale » sortie en septembre 2014. Les effets seront immédiats, croyez moi !!

Sylvie Bosc, janvier 2015