IAM EN CONCERT – RODEZ

IAM EN CONCERT – RODEZ

1er novembre 2013

Organisation : association Oc Live

reportage vidéo : www.Grtv.fr

Toutes les images sont protégées par les lois internationales sur le copyright et ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans l’autorisation écrite de l’auteur.

LIVE REPORT ZICAZIC /

CONCERT IAM

1 novembre 2013 – Rodez (12)

 

1ere partie : Morphé et Pumpkin      

Ecrit par Sylvie Bosc

 

http://www.oc-live.fr/evenements.html

 

http://www.iam.tm.fr/

https://www.facebook.com/pages/Morph%C3%A9/178510218968503?fref=ts

http://mentalow.com/en-artists-pumpkin.html

 

 

Retrouvez toutes les photos du concert  sur : http://sylbmonoeil.com/portfolio/culture-et-spectacle

 

La ville de Rodez dans l’Aveyron se souviendra longtemps du passage remarqué du célèbre groupe de rap IAM pour son ultime tournée après 24 années de succès.

Au programme, de la musique, du rythme, du flow et une ambiance de tous les Diables !!

Ce sera au groupe millavois Morphé d’ouvrir le bal. Lauréat du Tremplin Hip-hop de Rodez le 21 septembre dernier, ils évoluent ensemble depuis maintenant plus de dix ans au sein du collectif « Le sanctuaire ». Le groupe de rap composé de Eighty-n Morphé., Mec Morphé et Bruno Gilbert déboule sur scène devant un public de connaisseurs scandant leur nom à tue tête.

« On veut juste faire de la musique avant de vivre de la musique »  Les deux rappeurs et leur dj clament haut et fort leur passion pour ce qu’ils font, et toutes les difficultés à se faire entendre dans ce milieu coincé entre l’univers impitoyable des maisons de disque et des groupes indépendants en quête de reconnaissance.

Alors que le concert bat son plein se sera au tour de K-sper, Alrim’s, Adjam et Brez de rejoindre Morphé pour un échange de flows avec toujours cette même volonté d’afficher leur fierté rap.

Après une heure de spectacle le groupe Morphé a démontré tout son savoir-faire musical, et nous leur souhaitons d’évoluer le plus loin possible  afin qu’un jour ils puissent chanter qu’ils vivent aussi de leur musique !!

***

Il ne faut pas se fier aux apparences, loin de ces gros malabars coiffés de leurs casquettes et vêtus de leur baggy, il existe aussi un rap made in Pumpkin où se mêle  « plume poétique affutée et flow féminin percutant »

Pumpkin revient avec un EP (extended play )de 8 titres sur fond de beats Hip Hop électroniques. « Silence Radio » raconte et décrit, via des acrobaties, des jeux de mots mélodieux, de manière singulière, les choses de la vie. Hochements de tête promis, cet opus qui, au premier abord semble conçu pour une paire d’enceintes poussées à fond, se révèle subtil et profond lors d’une session d’écoute au casque tard dans la nuit. »  (source Oc live)

L’artiste a su par son originalité et son talent s’entourer d’une équipe internationale d’artistes talentueux: DJ Vadim, 20syl (Hocus Pocus/C2C), Vin’S da Cuero, Josh Fontan de Beatspoke, Pater Jacob, Supafuh, Quiet Dawn et DJ Lyrik à la production musicale.

Son hommage aux femmes avec «  Mademoiselle » ou bien «  Polaroïd » aux ambiances jazzy confirme son talent. Ce concert nous aura permis de découvrir d’autres sons «  rap » atypiques et peu  à peu habitués à côtoyer cet univers musical. Tout ceci révèle une belle ouverture d’esprit !

***

C’est une salle survoltée de 2000 personnes qui accueillera le groupe IAM sur la scène ruthénoise ce vendredi 1er novembre 2013.

Un public conquit d’avance, impatient de retrouver le groupe de rappeurs marseillais qui berça leurs oreilles pendant plus de 20ans. Qui n’a jamais entendu parler du groupe marseillais ? à moins d’avoir passé les 20 dernières années dans un monastère bouddhiste et fait vœux de silence, personne !

Même les moins convaincus savent qui sont Akhenaton, Shurik’n, Dj Khéops, Imhotep, Freeman, Kephren, de leurs vrais noms Philippe Fragione, Geoffroy Mussard, Eric Mazet, Pascal Perez, Malek Brahimi, François Mendy.

Le groupe IAM c’est une institution dans le monde du rap, du hip hop et de la musique en général  !!

« Fondation en 1988, première cassette en 1989, premier hit en 1994 (« Je Danse Le Mia »), première Victoire de la Musique en 1995, premier million d’albums vendu en 1998 (L’École Du Micro D’Argent), premier featuring  Rnb US en 2003 (Beyoncé), premier concert en Egypte au pied des pyramides en 2008 pour fêter vingt ans d’existence…Un quart de siècle au service du hip-hop, à empiler des sons, à construire des édifices rapologiques en groupe, en solo, pour d’autres artistes. Une carrière exemplaire qui n’est pourtant qu’une esquisse, car comme tous les grands artistes, toutes catégories musicales confondues, IAM n’existe qu’en mouvement.

Sur les 17 titres de ces “Arts Martiens”, 6ème album d’IAM on retrouve émotions fortes, textes sombres, poésie du bitume et envolées lyriques qui se bousculent dans un flow de créativité qui font le lien entre passé glorieux et futur radieux… » source Oc Live

Malgré les années IAM n’a rien perdu de son authenticité, le public qui venait hocher la tête avec eux dans les années 90 reviennent et sont accompagnés aujourd’hui de leurs enfants tout aussi conquis que l’étaient leurs parents au même âge.

2 heures de spectacle où les plus grand tubes furent interprétés : « Nés sous la même étoile », «  Samouraï », «  l’Empire du côté obscur », « L’école du micro d’argent » et tous les titres de leur dernier album «  Arts Martiens », tous furent repris par le public ruthénois heureux de retrouver le groupe IAM comme au premier jour. L’ambiance est à son comble lorsque la fin du concert s’annonce et c’est dans une ambiance plus funky et avec le célébrissime «  je danse le Mia » que le groupe marseillais fait ses adieux au public aveyronnais sous des acclamations digne d’un match PSG – OM !

Prochain et dernier album d’IAM  prévu dans les bacs le 18 novembre 2013.

Remerciements à Fred ainsi qu’à toute l’équipe « organisation et technique. »

Un grand merci à Jessica, Rémi et toute l’équipe de Grtv :

https://www.facebook.com/grtvwebtvaveyronnaise?fref=ts

 

Bravo aux nombreux bénévoles de l’association Oc Live Rodez !!

 

Sylvie Bosc – novembre 2013